Fantasy·plib·roman

Vert de Lierre – Louise Le Bars – #PLIB2020

Vert-De-Lierre c’est une fabuleuse recette: un brin de poésie, mélangé à un brin de gothique et parsemé de fantastique.

Je me suis plongée dans ce livre pour une lecture commune du plib et le verdit a été unanime: très bonne lecture pour tout le monde, voir coup de coeur!

Selon la couverture, même Amélie Nothomb en a fait les louanges. Sauf que soyons honnête, publié dans une petite maison d’édition, j’aurai pu totalement passé à côté. Et pourtant, ce petit bijou mérite d’être connu. Donc bravo aux éditions Noir d’Absinthe pour ce joli choix et merci au plib pour faire découvrir ces petites maisons d’éditions qui osent!

Mais de quoi ça parle?

Olivier Moreau est un écrivain retournant dans le village de sa grand mère décédée pour y faire du tri et trouver l’inspiration. Il y rencontrera Rose, une jeune femme charmante et mystérieuse, écrivaine elle aussi. Mais il se plongera aussi dans ses propres souvenirs liés au Vert-De-Lierre, croquemitaine local sous forme de vampire végétal. Souvenirs qui s’avéreront plus dangereux que ce qu’il n’y parait.

La richesse de Vert-De-Lierre tient dans de très nombreux points:

  • la richesse de l’écriture: jetez un oeil dans les citations du bas de pages pour vous donner un aperçu. Mais le texte reste d’une magnifique simplicité. Il se lit facilement, on ne bute pas sur les mots. C’est très poétique mais sans fioritures. On ne le dira jamais assez, mais écrire un texte puissant de façon simple est un énorme challenge.
  • Le foisonnement de l’univers créé: La légende du vert de lierre, la jeune femme du château, les secrets de la grand-mère, l’histoire de Mary ou encore l’ambiance du village rendent le récit vivant. Il y a beaucoup de choses dites en peu de mots et pourtant l’ambiance est là, pesante et qui ne se limite pas aux pages du roman. Là encore, bravo à l’auteure pour savoir plonger le lecteur dans son univers en peu de pages.
  • Le double récit: on suit l’histoire d’Olivier tout en découvrant le livre que celui-ci lit. L’un complète l’autre pour notre plus grand plaisir. Même si j’ai eu plus de plaisir à lire l’histoire de Mary, Olivier avait un aspect naïf qui collait parfaitement au but du récit.
  • L’ originalité du récit: car oui, certaines histoires se ressemblent toutes. Dans Vert-De-Lierre, vous trouverez un goût de neuf, un petit côté osé et assumé qui rendent le livre beau.
  • Le graphisme: un beau design de couverture souligné par des débuts de chapitres aux feuilles de lierres tombantes montrent un souci du détail qui rend hommage à la maison d’édition Noir d’Absinthe.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, elle est rafraîchissante et emmène le lecteur dans un voyage sombre et surnaturel ou la nature reprend ses droits. Si vous aimez Crimson Peak, les romans victoriens gothiques, je vous conseille de découvrir Vert-De-Lierre.

Quelques citations pour la route

  • Maître chagrin surgit sans tarder de la porte de son âme et laisser couler ses larmes la soulagea.
  • Ce que vous nommez torture n’était que le quotidien des femmes des siècles derniers. La souffrance et la brutalité constituaient l’essence de leurs vies.
  • La différence n’apportait qu’isolement face aux autres.
  • Mère nature séchait les dernières larmes fauves de l’Automne, quand je fis la rencontre de celui qui bouleversa le cours de mon existence.

#ISBN9782490417247 #PLIB2020

6 commentaires sur “Vert de Lierre – Louise Le Bars – #PLIB2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s