Fantasy·Service Presse

Noir – Anthologie Noir d’Absinthe

Lire un recueil de nouvelles, c’est toujours les montagnes russes. On adore certaines nouvelles, on se pose des questions sur d’autres, on découvre de nouveaux auteurs, mais au final, on est toujours sûr de passer un bon moment. C’est exactement ce que j’ai retrouvé avec Noir, une anthologie sur le thème de la noirceur humaine. 13 nouvelles, 13 auteurs qui nous délivrent un reflet sombre de l’humanité, au cœur de leurs mondes imaginaires. Ne vous y trompez pas, certaines histoires, malgré cette noirceur ambiante, n’oublient pas de semer un peu d’espoir ♥.

L’anthologie commence fort avec Louise Le bars, autrice que j’avais découverte grâce à son merveilleux Vert-De-Lierre. Son introduction était trop courte à mon gout tant j’aime ses répliques qui séduisent mon côté féministe ;): « Vous me décevez, je le déplore. Après tout, vous n’êtes qu’un homme. Vous vous croyez tous tellement puissants. »

Mon TOP 3

Parmi les nouvelles qui m’ont le plus marquées, se trouvent celle de Sarah Buschmann: « Souvenirs fugitifs ». Quelle jolie plume! J’ai adoré comment elle a mené sa nouvelle jusqu’au retournement final très réussi. Son livre « Sorcière de chair« , a du coup rejoint ma PAL, pour que je puisse redécouvrir son écriture fluide et efficace.

Je vous conseille aussi la nouvelle « Licorne », qui décrit une enquête policière dans une société survivant difficilement au milieu d’une nature détruite. C’est une vision acerbe d’un futur possible et sur notre façon de traiter notre planète. Une bonne piqûre de rappel. Comme le protagoniste principal, on finit par se dire que ça ne vaut peut-être pas la peine de sauver les derniers humains, mais d’un autre côté… On ne peut s’empêcher d’espérer.

Gros plus aussi pour la nouvelle « La Nuagerie ». Déjà parce qu’avoir une héroïne aveugle, c’est rare et ça fait du bien. Et ensuite parce que l’univers crée était très sympa. Dans un monde où le soleil brûle tout, les villes sont protégées par des dômes. Une nuagerie crée des nuages à l’intérieur du dôme, assurant ainsi un écosystème et la survie de ses habitants. Mais ce dôme implique aussi une perte de lumière importante permettant aux aveugles d’acquérir certains pouvoirs… Et c’est là qu’on retrouve notre héroïne qui part en chasse d’un serial killer.

Pour conclure

J’ai aimé lire et découvrir toutes les nouvelles de cette anthologie. En lisant « Noir », vous allez certainement faire votre propre palmarès, en aimer d’autres que moi. Mais une chose est sûre, vous aller aimer plonger dans ces univers sombres où certains hommes sont proches de la folie, ou même sont déjà tombés au plus profond de celle-ci.

Un grand merci à Noir d’Absinthe pour ce joli envoi ♥

Quelques citations pour la route

  • La vie palpite dans mes veines, dans mon corps, tandis qu’elle s’écoule hors de moi. Je suis à nouveau entier. Je me souviens de tout.
  • Les gens ne méritent pas d’être sauvés. Les eaux n’ont pas encerclé Brumage en un seul jour, le plastique et les algues ne sont pas apparus comme par magie. […] Aucun être intelligent sur cette planète ne mérite de seconde chance.
  • Et mes yeux voient les ténèbres au-delà même de ce noir constant.
  • La nuit coule jusqu’au trottoir et s’y agrippe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s