Fantasy·plib

Rouge – Pascaline Nolot – #PLIB2021

« Au dessus d’elle, le ciel nocturne versait des larmes glacées. » Quand j’ai lu ce passage sur la première page de Rouge, j’ai su que j’allais aimer ce livre. Déjà pour sa plume qui est magnifique et ensuite pour l’histoire.

Une plume magique pour une histoire sombre et cruelle

Les magnifiques mots de l’autrice sont mis au service d’un récit cruel et sordide que les coeurs sensibles n’arriveront pas à supporter. Autant le dire tout de suite, il y a de la violence forte comme scène de viol, harcèlement… Donc oui Rouge n’est pas un récit que je conseillerai à tout le monde, mais pourtant j’ai adoré.

Tout en sachant que c’était une réécriture de conte, j’avais pourtant oublié de faire le lien avec le petit chaperon rouge. C’est aux mentions du chasseur et de la grand mère que je m’en suis rappelé. On est ici dans une réécriture adulte du conte avec une très grande liberté dans la réadaption: un peu comme les derniers batman ou le film du joker.

Le petit chaperon rouge est une jeune fille au visage enlaidi d’une marque de naissance écarlate, qui est considérée par les habitants du village comme le rejeton de Satan et qui va donc subir tout le long de son existence des brimades odieuses et monstrueuses. A l’inverse du conte, l’autrice ajoute les villageois en tant que personnages clés. Le village se transforme en une sorte de huis clos ou chacun laisse libre court à sa méchanceté. Le loup se cache-t-il parmi les villageois ou attend-t-il son heure aux abords du village? La réponse est lentement dévoilée et la pression monte tout le long du roman.

Un final en apothéose

Que dire de la fin, si ce n’est que l’horreur ne cesse de monter. On se demande si cette échelle à une fin, et pourtant chaque révélation sur le passé de Rouge nous attache encore plus à la jeune fille et nous fait souhaiter pour elle une fin heureuse. Rien ne lui sera épargné et on souffre avec elle. Tout le long du livre, l’autrice la décrit ou la fait appeler par un nombre incalculable de mots rappelant le rouge. C’était une bien belle façon d’écrire et de montrer que l’apparence physique nous définit au yeux des autres.

Ce livre nous décrit la folie humaine d’une manière qui vous glacera le sang. Je ne veux pas en dire trop pour ne pas dévoiler, mais lisez le, vous ne serez pas décu.

Bilan PLIB

Rouge est un de mes coups de cœur de cette année et fera partie de mes 5 finalistes! Il sort définitivement des sentiers battus et propose un récit osé et assumé comme je les aime.

Quelques citations pour la route:

  • Au dessus d’elle, le ciel nocturne versait des larmes glacées.
  • Car, de même que l’on n’amnistiait de rien les gens hideux, au contraire, on excusait de tout ceux qui était beau.
  • Il contempla le nourrisson en pleurs avec aversion. Puis il vomit sa sentence en un mot: Rouge!
  • Hélas, selon lui, les superstitions insensées faisaient partie des choses du monde les mieux partagées.

Site officiel: https://gulfstream.fr/produit/rouge/

#isbn9782354887858 #plib2021 #leplib2021

3 commentaires sur “Rouge – Pascaline Nolot – #PLIB2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s